Pendant plusieurs semaines le Village Royal prendra l’allure d’un tableau vivant avec Les Arbres, Les Marches du Paradis et Dans la Gueule du Loup, sculptures monumentales de Daniel Hourdé.

À vingt ans Daniel Hourdé entre à l’École des Beaux-Arts de Grenoble où il étudie jusqu’en 1970 avant de poursuivre sa formation à l’École des Beaux-Arts de Paris de 1971 à 1972. Il se consacre essentiellement à la sculpture. En 1980, il réalise sa première grande exposition au Musée de Villefranche-sur-Saône. Depuis, ses œuvres sont présentées dans de nombreuses galeries, musées, salons et foires internationales (FIAC, Art Paris, Art Rio et SP-Arte), tant à Paris, et notamment sur le Pont des Arts en 2016, qu’à l’étranger, au Brésil, à Bruxelles, Berlin, Miami, Moscou…

Pervertissant les canons classiques, les sculptures de Daniel Hourdé appartiennent à la mythologie de notre temps. L’artiste maitrise l’acier, le bronze et l’or pour donner corps à ses desseins.

Exposition du 2 au 27 juin 2018

 

20180507_104639 220180504_105329 3

                              20180507_10422620180507_104143