EXPOSITION RECONSTRUCTION OF A MONUMENT II PAR WILFRID ALMENDRA

Wilfrid ALMENDRA est né en 1972 à Cholet (France).

Pour Reconstruction of a Monument II, Wilfrid ALMENDRA confronte les formes utopiques du projet New Babylon de l’artiste néerlandais Constant NIEUWENHUYS (1920-2005), dit Constant, à celles des quartiers pavillonnaires et des zones périurbaines. Développé à partir de 1954, New Babylon est un projet de ville idéale dans lequel l’humanité devait être refondée sur de nouvelles bases ; construite en hauteur comme un jardin suspendu, elle était conçue comme un lieu d’accomplissement et d’épanouissement pour ses habitants.

New Babylon est restée à l’état de projet et seule une structure a vu le jour, de façon éphémère : érigée en 1955 au cœur d’un parc de jeux pour enfants à l’occasion de l’exposition E55 Energy à Rotterdam, et détruite peu de temps après, Monument for Reconstruction était une tour de 16 mètres de haut composée d’un entrelacs complexe et coloré de poutres de métal et de bois.

Reconstruction of a Monument II est une réactivation de cette œuvre, dont elle emprunte la forme. Pour la réaliser, Wilfrid ALMENDRA a utilisé des profilés en aluminium provenant de vérandas récupérés à la Faute-sur-Mer, un village situé sur la côte ouest de la France qui a été dévasté par une tempête meurtrière en 2010. Bien que le site soit en partie classé en zone inondable, les résidences de bord de mer s’y étaient développées de façon exponentielle ces dernières décennies, et ont été ravagée par un raz-de-marée. Suite à cette catastrophe, les autorités ont condamné le site à la démolition, et des centaines de maison sont entrain d’être rasées. En utilisant pour sa sculpture des éléments provenant de structures archétypales des paysages de banlieue, Wilfrid ALMENDRA évoque le passage du temps des utopies collectives à celui des utopies individuelles, où chacun veut sa résidence en bord de mer, quitte à construire en zone inondable.

Exposition du 3 juin au 23 juin 2013